Cuisine solaire : les bienfaits de la cuisson à basse température

Un four solaire à panneauxLa cuisson solaire préserve les qualités nutritives des aliments.

Acheter des produits bio ne suffit pas pour manger sainement. Encore faut-il les cuisiner de manière appropriée ! En effet, la cuisson traditionnelle, souvent trop violente, a un effet délétère sur les aliments. Découvrez une méthode pour profiter des bienfaits des vitamines, même avec un emploi du temps surchargé.

Choc thermique

C’est dans l’air du temps, nous consacrons de moins en moins de temps à cuisiner. Cela se ressent sur notre façon de cuire les aliments. De manière générale, nous préférons les modes de cuisson courts et intenses (wok, grill, friture, etc.). Tout le monde a déjà vécu ça. On rentre du travail, il est déjà tard et il faut se mettre au fourneau. En une demi-heure, il faut que ce soit prêt ! Or, ce traitement de choc n’est pas sans conséquences. Les températures supérieures à 160°C modifient fortement la structure moléculaire des aliments, ce qui n’est pas toujours une bonne chose. Lors de la cuisson, certaines molécules disparaissent, d’autres apparaissent. Une chaleur trop importante peut par exemple entraîner la formation de certaines toxines. D’où l’importance de surveiller le thermostat.

La fragilité des micronutriments

Pourtant, la cuisson est souvent indispensable. Elle favorise la digestion, notamment des fibres, et elle détruit des bactéries nocives présentes dans la viande crue. Toutefois, à 110°C, tous les micronutriments ont disparu. Or, ces substances sont extrêmement bénéfiques pour notre organisme. Parmi elles, on trouve les vitamines et les minéraux. Elles ne nous fournissent pas d’énergie, mais elles favorisent différents processus vitaux, comme le système immunitaire. Un déficit en micronutriments peut avoir des conséquences désastreuses sur la santé. Ainsi, jusqu’au XVIIIe siècle, les marins privés de produits frais pendant les longues traversées souffraient du scorbut, une maladie causée par une carence sévère en vitamines C. Sans parler de cette forme très aigüe de pathologie, une cuisson trop violente nuit à la qualité nutritive des aliments et nous prive de micronutriments essentiels.

Les bienfaits de la cuisson solaire

La vitamine C se dégrade entre 60 et 80°C. Moins sensibles, les vitamines A et D disparaissent à partir de 100°C. Comment les préserver ? En allongeant le temps de cuisson ! Il existe une solution imparable pour cuir longtemps et à basse température quand on a un emploi du temps très serré : la cuisine solaire. En effet, un four solaire fonctionne de façon autonome, que vous soyez là ou non. Pas besoin de rester à côté de l’appareil, le repas ne peut pas brûler. Il suffit de sortir l’appareil avant de partir au bureau. À midi, le repas est prêt.
Un four solaire à panneaux est particulièrement indiqué dans cette situation. En effet, la température dans ce cuiseur ne dépasse jamais les 90°C. De cette façon, les vitamines et les minéraux sont en partie préservés. Cette solution est d’autant plus saine que la cuisson solaire ne produit pas de CO2. C’est donc l’occasion de manger sainement tout en agissant pour la planète !

Be the first to comment on "Cuisine solaire : les bienfaits de la cuisson à basse température"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*